Surfood-Foodscape


Les effets du paysage ou de l’environnement alimentaire urbain sur les styles alimentaires et leur durabilité. Le cas de la métropole de Montpellier.

Cette recherche part de l’hypothèse que "l’offre alimentaire" n’est pas qu’une réponse à une "demande alimentaire" qui serait essentiellement déterminée par les caractéristiques individuelles des consommateurs : leur niveau de revenu, d’éducation, leur age, la taille de leur famille, etc. L’hypothèse est que l’offre, l’environnement ou le paysage alimentaire façonne les comportements, la demande : l’emplacement des magasins, la disponibilité en jardins, la publicité, etc. ont une influence sur la consommation, les pratiques et les représentations alimentaires. Cette recherche combine des approches sociologiques, géographiques et nutritionnelles, des entretiens approfondis compréhensifs, des enquêtes sur échantillon et des analyses cartographiques pour tester cette hypothèse.

Le projet est mené par des chercheurs de l’UMR Moisa, de l’UMR Innovation et de la Chaire en partenariat avec la Métropole de Montpellier. Il est soutenu par Agropolis Fondation dans le cadre du Labex Agro.

Plus de renseignements auprès des coordinateurs du projet :

Nicolas Bricas : nicolas.bricas(at)cirad.fr
Christophe-Toussaint Soulard : christophe.soulard(at)inra.fr