Accueil > Rencontres > * (Web)Conférences > 2017 / Conférence internationale "Systèmes alimentaires territorialisés"

 

2017 / Conférence internationale "Systèmes alimentaires territorialisés"

Agadir, Université Ibn Zohr, 29-30 novembre 2017

Systèmes alimentaires territorialisés - Quelle stratégie pour un développement durable ?

Colloque organisé en partenariat avec l’Université Ibn Zohr d’Agadir

Télécharger le programme

Retrouver les actes du colloques Rubrique Publications

Enjeux du colloque
Aujourd’hui, en 2020, aucun pays du monde ne peut prétendre se trouver en état global de sécurité alimentaire, c’est-à-dire, selon les préconisations de la FAO et de l’OMS, en capacité de permettre à tous ses citoyens d’accéder à une nourriture de qualité en quantité suffisante.

En effet, chaque pays de la planète souffre — à des degrés divers — soit d’une sous-alimentation (déficit en calories et nutriments), soit d’une suralimentation (excès de sucre, de corps gras, de sel, de produits animaux), soit encore des deux phénomènes simultanément, générant un « double fardeau », avec un cortège de pathologies souvent irréversibles et, hélas trop souvent, de mortalité.

Cette situation d’insécurité alimentaire locale, nationale et mondiale a de multiples causes naturelles, économiques, sociales, avec, au premier plan d’entre elles l’inadéquation des systèmes alimentaires mis en place. Selon les observations des scientifiques, ces systèmes qu’ils soient trop intensifs ou, au contraire, à faible productivité, se caractérisent par des impacts négatifs sur la santé, par des atteintes à l’environnement, par un exode rural massif ou encore par de profondes inégalités sociales.

Cette insécurité alimentaire a subi deux chocs majeurs dans la période récente avec la crise financière et des marchés de 2007-2008 et celle en cours de la pandémie Covid-19.

Avec :
Jean-Louis Rastoin, Chaire UNESCO AdM
Abdelkader El Moutaoukil, Université Ibn Zohr
Henri Rouillé D’orfeuil, Resolis
Kelly ROBIN, IPEMED
Javier Sanz Cańada, CSIC, Madrid
Abdelali Doumou, Université Hassan II, Casablanca
Leila Temri, Montpellier SupAgro
Geneviève Parent, Université Laval, Québec
Cristina Bragaglia, Université de Bologna
Alia Gana, IRMC, Tunis
Lahcen Kenny, IAV Hassan II
Sakia Koné, ESA-INPHB, Yamoussoukro
Khadija Askour, ISIT, Tanger
Ahmed Ait Bari, Université Ibn Zohr
Véronique Planchot, INRA, Montpellier
Farid Ouidder, GIZ
Abderzak El Hajri, Migrations & développement
El Houssaine Erraoui, Université Ibn Zohr