Accueil > Formations > * Séminaire sur les enjeux contemporains de l’alimentation > Séminaire 2019 > Claire MARSDEN et Stéphane de TOURDONNET : « Les enjeux de l’agroécologie (...)

 

Claire MARSDEN et Stéphane de TOURDONNET : « Les enjeux de l’agroécologie »

Vendredi 18 octobre
Claire MARSDEN et Stéphane de TOURDONNET (Montpellier SupAgro) : « Les enjeux de l’agroécologie »

Retrouvez la présentation de Claire Marsden et Stéphane de Tourdonnet

« Beaucoup des mécanismes qui sont mis en avant en agroécologie passent par le sol. J’ai voulu illustrer à quel point ces processus sont liés à une grande diversité d’organismes et d’interactions dans le sol. Dans certains cas ces processus on les connait suffisamment bien pour pouvoir en extraire un petit élément et le piloter dans les agroécosystèmes, par exemple via des intrants innovants ou des biotechnologies. Mais en fait, dans énormément de cas, ces processus sont vraiment liés à une imbrication d’un tel nombre d’interactions d’une telle complexité, que c’est quelque chose qui est peu pilotable. Le pari que fait l’agroécologie est fondé sur l’activation de la biodiversité dans les systèmes. » Claire Marsden

« Le message central c’est amener les étudiants à comprendre comment l’agroécologie est une manière de réinventer les systèmes agricoles pour faire en sorte qu’ils puissent répondre aux divers enjeux de l’agriculture. Et au niveau scientifique, au niveau mise en œuvre de l’agroécologie maintenant, on a des éléments clés qui permettent de dire que l’agroécologie est une voix d’avenir pour l’agriculture. Une voix d’avenir parmi d’autres, mais une voix d’avenir très importante. Pour ça, il a fallu prendre un peu de distance. Avoir une approche historique d’où vient l’agroécologie et qu’est-ce qu’elle conteste, comment elle conteste le modèle agricole industriel. Mais aussi qu’est-ce qu’elle porte à la fois comme valeurs, comme espoirs, mais également comme compromis. Et cette question de savoir comment trouver la meilleure façon de mettre en œuvre le cœur de l’agroécologie qui est de dire "on va valoriser les processus écologiques dans les agrosystèmes", et comment en partant de cette idée, on est obligé de faire des compromis, de faire des arrangements, d’arriver sur une diversité de solutions adaptées à des contextes locaux. » Stéphane de Tourdonnet

Re-découvrez leur intervention complète :