Accueil > Recherche > Foodscapes > M. Tharrey Soutenance de thèse "Jardins partagés"

 

M. Tharrey Soutenance de thèse "Jardins partagés"

Marion Tharrey travaille sur les jardins partagés dans le cadre du projet Foodscapes en tant que doctorante pour l’Institut Agro / Montpellier SupAgro au sein de l’UMR Moisa.

Elle soutiendra sa thèse le 14 décembre à 14h à l’Institut Agro / Montpellier SupAgro, thèse s’intitulant : "Impact de la participation à un jardin partagé en ville sur l’adoption de styles de vie plus durables".

La soutenance sera retransmise en direct.
Connectez-vous à 14h le 14 décembre en suivant ce lien

Résumé
La création de jardins partagés urbains suscite un intérêt croissant de nombreux acteurs qui y voient un levier pour améliorer la santé physique, mentale et sociale des citadins tout en contribuant au développement durable des villes. L’objectif de cette thèse était de déterminer si les jardins partagés peuvent être un outil efficace pour promouvoir la santé des citadins, mais aussi des styles de vie plus durables, dans un contexte français. Une revue systématique de la littérature sur le lien entre la participation à un jardin collectif urbain et la santé en population générale adulte a souligné les limites de la littérature existante dominée par des études transversales, basées sur des déclarations et menées dans un contexte nord-américain. L’étude quasi-expérimentale JArDinS a été mise en place afin d’évaluer l’effet de la première année de jardinage sur la durabilité des approvisionnements alimentaires mensuels des foyers des jardiniers (qualité nutritionnelle, impact environnemental et coût), le niveau d’activité physique des jardiniers, leur bien-être mental et social, ainsi que leur sensibilité au gaspillage alimentaire et leur lien avec la nature. Notre étude n’a pas mis en évidence d’impact positif de la participation à un jardin partagé sur les variables mesurées. Ces résultats sont appuyés par une évaluation qualitative qui souligne les freins et limites des jardins existants. A l’heure où de nombreuses villes envisagent d’implanter des jardins partagés sur leurs territoires, cette thèse invite à réfléchir à de nouvelles formes de jardins partagés qui favoriseraient l’intégration et la participation active sur le long terme d’individus ayant des profils culturels et socioéconomiques variés. Une évaluation de ces nouveaux formats de jardinage au moyen d’études interventionnelles fournira des preuves de la pertinence ou non d’utiliser les jardins partagés pour accompagner la population urbaine vers l’adoption de styles de vie plus durables.

Contact : Marion Tharrey

Plus d’informations sur le projet Foodscapes sur son site dédié : www.foodscapes.fr

(Re)lire les 1ers résultats du projet